Le Guide Complet Pour Egaliser Ses Oreilles à Tous Coups

Spread the love

En tant que plongeuse, mes amis me demandent souvent : “La plongée sous-marine ne te fait pas mal aux oreilles ?” La question est pertinente. De nombreuses personnes ont déjà éprouvé des douleurs aux oreilles lorsqu’elles plongeaient dans une piscine. A deux mètres de fond, les oreilles commencent déjà à tirer, et mes amis s’imaginent qu’ils éprouveront des douleurs similaires voire pires s’ils essayent la plongée sous-marine. Dans la communauté des plongeurs, les difficultés à égaliser les oreilles est le principal sujet d’inquiétude avant une plongée, car parfois, elles ne passent pas. Or, il s’avère que beaucoup de plongeurs ne connaissent que la technique du Valsalva. Il y a d’autres techniques, qui pourraient mieux fonctionner et garantir l’égalisation des oreilles à chaque longée, comme si de rien n’était.Pour traiter cette question qui tracasse tant de plongeurs ou futurs plongeurs, passons en revue toutes les choses à connaitre au sujet de l’égalisation des oreilles.

Qu’est-ce que l’égalisation des oreilles en plongée et comment fonctionne-t-elle ?

Pour comprendre comment fonctionne l’égalisation des oreilles, les plongeurs doivent d’abord s’initier à l’anatomie de l’oreille.L’oreille externe est ouverte sur l’environnement. Elle est remplie d’air en surface ou d’eau lors d’une plongée. L’oreille externe subit la même pression que l’environnement ambiant (1 bar à la surface). L’oreille moyenne, elle, n’est pas ouverte sur la pression extérieure et est complètement étanche. La seule façon dont l’air peut entrer et sortir de l’oreille moyenne, est par un tube mince appelé la trompe d’Eustache.La trompe d’Eustache relie les oreilles au nez et à la gorge. Lorsque la trompe d’Eustache est ouverte, l’air peut s’échapper et circuler entre le nez, la gorge et les oreilles. Le tympan est un tissu mince qui sépare l’oreille externe et l’oreille moyenne.Lorsqu’un plongeur descend à plusieurs mètres de profondeur, la pression sur l’oreille externe (exercée par l’eau) et plus importante que la pression de l’air emprisonné dans les trompes d’Eustache. Si un plongeur descend sans égaliser ses oreilles, la pression accrue dans l’oreille externe par rapport à l’oreille moyenne fait fléchir le tympan vers l’intérieur, créant une douleur aigue.L’inconfort ressenti lorsque le tympan se plie vers l’intérieur s’appelle la pression.Un plongeur doit équilibrer la pression de l’air dans son oreille moyenne avec la pression dans son oreille externe ou il risque un barotraumatisme de l’oreille ou même une rupture de son tympan dans un cas extrême.Prenons un exemple : vous plongez dans une piscine et vous retenez votre respiration. Vous plongez à deux mètres de fond. La pression atmosphérique est de 1 bar à la surface. A chaque mètre de profondeur parcouru dans l’eau, il faut ajouter 0,1 bar. 2 mètres d’eau = 0,2 bars + 1 bar de pression atmosphérique = 1,2 bars de pression sur l’oreille externe. Si votre oreille moyenne est fermée, vous avez de l’air à 1 bar dans les trompes d’Eustache et de l’eau dans l’oreille externe exerçant 1,2 bars de pression sur votre tympan.L’égalisation de vos oreilles va permettre de faire rentrer de l’air à 3 bars dans les trompes d’Eustache pour que l’air à l’intérieur de l’oreille moyenne soit à pression égale avec celle exercée par l’eau sur votre oreille externe.

Comment sait-on que nos oreilles sont égalisées ?

En premier lieu, l’absence de douleur sur le tympan indique une pression de l’oreille moyenne et externe égalisée. La surpression du tympan provoque une douleur assez aigue, qu’il est difficile d’ignorer, sauf éventuellement pour un plongeur dans un état de stress intense. En deuxième lieu, pour savoir si votre oreille a réussi l’égalisation de la pression, vous devriez entendre un « Pof », « plop », « crac » ou comme un bruit de fuite d’air. C’est la même sensation que vous ressentez lorsque vous égalisez vos oreilles en avion. Au moment d’amorcer la descente, vous sentez de l’inconfort au niveau de l’oreille, comme si elle était pleine. Naturellement ou bien en pinçant vos narines et en soufflant doucement par le nez, vous entendez vos oreilles s’égaliser et faire ce « bruit » caractéristique d’une égalisation réussie.

Comment égaliser la pression dans l’oreille pendant une plongée (les 5 meilleures techniques) ?

90% des accidents de plongée sont associés aux barotraumatismes de l’oreille et des sinus. C’est la raison pour laquelle il est important de bien maitriser les techniques pour équilibrer ses oreilles. Pour égaliser la pression de l’air dans son oreille moyenne pendant la descente, un plongeur doit ouvrir manuellement sa trompe d’Eustache pour permettre à l’air à pression ambiante de remplir son oreille moyenne. Pour vous aider à équilibrer vos oreilles à tous les coups, voici les techniques à connaitre, si l’une d’entre elle ne fait pas effet sous l’eau, une autre fonctionnera.

La technique du Valsalva

Il faut pincer ses narines, et souffler doucement par le nez. L’air emprisonné dans les sinus par cette technique, est remplacé par l’air des poumons (à pression équivalente de celle de l’eau), et vient donc équilibrer la membrane du tympan. Il est possible, en plus d’utiliser la technique Valsalva, d’étirer la nuque vers l’avant en regardant droit devant, ou en regardant en haut. Cela permet de détendre les muscles ORL et de faciliter l’équilibrage.

Déglutir (la manœuvre de Toynbee)

Il faut prendre une respiration puis avaler sa salive en se pinçant le nez. C’est l’une des techniques les plus douces pour les tympans. En déglutissant, les trompes d’Eustache s’ouvrent et permettent plus facilement d’équilibrer.

Bailler

Simulez ou provoquez un baillement. Cette technique également très douce pour les tympans marche à tous les coups, si le bâillement est “franc”.

Bouger la mâchoire

Il faut prendre une respiration, avancer la mâchoire inférieure vers l’avant, de gauche à droite. Si cela ne fonctionne pas, il faut utiliser la technique de Valsalva, souffler très doucement par le nez, en bougeant la mâchoire.

Se moucher dans le masque et recommencer une des techniques d’égalisation

Parfois, il faut évacuer les muqueuses prisonnières dans les trompes d’eustache, pour pouvoir équilibrer les oreilles. Pour cela, il suffit de se moucher, une narine après l’autre, en bouchant une narine avec un doigt et en soufflant par l’autre.

À quelle fréquence les plongeurs doivent-ils égaliser leurs oreilles en descente ?

La réponse varie d’un plongeur à l’autre. La règle générale est qu’un plongeur doit égaliser ses oreilles avant de ressentir de la douleur ou de l’inconfort. La plupart des plongeurs égalisent leurs oreilles tous les 1 mètre pendant la descente. L’utilisation d’un ordinateur de plongée en cela est un outil qui permet d’anticiper l’apparition de la douleur et de mieux gérer l’égalisation.

Les plongeurs doivent-ils égaliser leurs oreilles lors de la remontée ?

Habituellement, les plongeurs n’ont pas besoin d’égaliser manuellement leurs oreilles lorsqu’ils montent, voire cela peut être dangereux pour le tympan. Lorsque la pression de l’eau diminue en montant, la pression dans l’oreille moyenne devient supérieure à la pression dans l’oreille externe. La pression d’air supplémentaire s’échappe généralement automatiquement de la trompe d’Eustache. La trompe d’Eustache fait comme un effet soupape et libère le surplus de pression emmagasiné. C’est la raison pour laquelle, en règle générale, aucune action à la remontée n’est requise pour le plongeur. Cependant, il est possible de ressentir un inconfort lorsque le tympan se plie vers l’extérieur. C’est ce qu’on appelle la pression inversée. L’inconfort d’un plongeur souffrant d’une pression inversée peut parfois être accompagné d’une sensation de vertige alterno-barique. Le vertige se produit quand une oreille s’équilibre automatiquement pendant l’ascension tandis que l’autre ne s’équilibre pas.Les barotraumatismes inversés sont fréquents lorsqu’une ou les deux trompes d’Eustache sont enflammées ou lorsqu’un plongeur est congestionné. Dans ces cas-là, où les oreilles ne s’équilibrent pas à la remontée, il ne faut surtout PAS pratiquer la manœuvre de Valsalva. Cette technique blesserait davantage l’oreille moyenne, en créant une surpression susceptible de déchirer le tympan.Dans le cas où l’égalisation, malgré quelques minutes passées à monter et descendre, ne se fait pas naturellement et que le temps vous manque, il est possible de tenter la manœuvre de Toynbee : Il faut se pincer le nez et avaler sa salive. Cela crée une pression négative et aide à « évacuer » l’air supplémentaire hors de l’appareil auditif.

Que doit faire un plongeur qui a des problèmes pour égaliser ses oreilles ?

Si un plongeur a des problèmes d’égalisation, que ce soit à la remontée ou à la descente, il doit immédiatement établir une flottabilité neutre afin de ne pas descendre ou monter par inadvertance. Tout changement de profondeur (et donc de pression) pourrait exacerber le problème. Le plongeur doit signaler à son binôme qu’il a un problème d’oreille et essayer l’une des techniques évoquées plus haut. Il est impératif que l’égalisation soit douce, au risque de blesser le tympan. En plus des techniques d’égalisation, voici quelques conseils qui pourraient faciliter les manœuvres.

Conseils avant de plonger

Pratiquez doucement et régulièrement, les techniques de Valsalva et de Toynbee, pour faire travailler le tympan et l’ouverture des trompes d’Eustache.Appliquez quelques gouttes d’amandes douces pour protéger des bactéries et assouplir le conduit de l’oreille.

Conseils pendant la descente

Stabilisez-vous et prenez quelques secondes pour vous détendre. Essayez doucement une ou plusieurs techniques d’égalisation, comme la déglutition.Levez les yeux et la tête pour ouvrir vos trompes d’Eustache et essayez doucement d’égaliser. Montez de quelques centimètres et essayez d’égaliser à nouveau.Si rien ne fonctionne, remontez lentement à la surface, détendez-vous quelques minutes, mouchez votre nez et raclez votre gorge, puis essayez à nouveau.

Conseils à la remontée

Ouvrez vos trompes d’Eustache en avalant ou en bougeant la mâchoire. Essayez la manœuvre Toynbee : pincez-vous le nez et avalez. Descendez de quelques centimètres et attendez que la pression s’équilibre d’elle-même. Il faut noter que si le problème d’égalisation est fréquent, certaines conditions médicales peuvent en être la cause, comme par exemple :- L’âge : Les enfants ont de petites trompes d’Eustache plates qui s’ouvrent graduellement à mesure qu’ils grandissent. Les enfants peuvent trouver difficile voire impossible d’égaliser jusqu’à ce que leurs trompes d’Eustache s’ouvrent complètement. En savoir plus sur les enfants et la plongée.– Maladie : La congestion et l’inflammation associées aux infections des voies respiratoires supérieures peuvent bloquer les trompes d’Eustache et empêcher l’égalisation. Les otites peuvent rendre l’égalisation impossible.- Cloison nasale déformée : une cloison nasale déviée peut gêner le flux d’air vers les trompes d’Eustache.- Allergies nasales incontrôlées : Toute allergie qui cause de la congestion peut rendre l’égalisation difficile.

Les plongeurs peuvent-ils prendre des décongestionnants pour aider à égaliser les oreilles ?

Non. Les décongestionnants dégageront vos voies respiratoires et faciliteront l’égalisation de vos oreilles, mais ils sont une mauvaise idée pour plusieurs raisons.

  • Les décongestionnants se dissipent: Les décongestionnants et autres médicaments peuvent être métabolisés plus rapidement pendant la plongée. Si un décongestionnant s’estompe pendant que vous êtes sous l’eau, il est probable que vous ferez l’expérience d’un barotraumatisme inversé.
  • Vous êtes malade: Si un plongeur est malade, son corps est affaibli et risque davantage de souffrir d’une maladie de décompression.
  • Votre poitrine peut également être congestionnée: Si votre poitrine est congestionnée, vous courez le risque d’une expansion pulmonaire, qui se produit lorsque l’air ne peut pas s’échapper efficacement des poumons lors de la montée.

Charlotte - Reef Addict

Dive Master, je me passionne pour le monde marin et ses richesses. Je me forme continuellement et me renseigne sur comment limiter et lutter contre l'impact de l'homme sur l'éco-système marin.

Recent Content

link to Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Spread the loveSi vous aimez la nature et la plongée sous-marine, alors vous devez vous impliquer dans sa protection. En effet, les ressources marines sont surexploitées et la plupart des gens se désintéresse de cette problématique. C’est un non-sens absolu dans la mesure où les océans produisent 70% de l’oxygène de notre planète et une […]
link to Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Spread the loveLes déchets plastiques en quelques chiffres La pollution des océans par les déchets plastiques s’est très largement accélérée après la seconde guerre mondiale, sur un fond de mondialisation et de tourisme de masse. Graphique illustrant la production de plastiques en Millions de Tonnes entre 1950 et 2010 Il est estimé qu’entre 10 à […]