Peut-On Vomir Dans Un Détendeur En Plongée Sous-Marine ?

Spread the love

A deux reprises, j’ai été témoin de plongeurs sujets au mal de mer sous l’eau, à 20 mètres de fond.

La première fois que j’ai découvert qu’il était possible d’avoir le mal de mer sous l’eau (à l’époque je croyais que ce n’était possible qu’en surface…), le plongeur en question était niveau 2 FFESSM, et n’avait jamais réalisé de plongée en milieu naturel. Il n’y avait pas de houle, ni courant, rien de spécial, peut être un léger ressac en début et fin de plongée. (Pour ceux qui n’auraient jamais plongé en mer : allez-y mollo sur les premières pour appréhender les sensations, qui sont très différentes des plongées en piscine.) Avant de vomir, il a signalé son besoin de remonter et hop, il a posé une galette juste après avoir fait surface, et ça allait mieux. J’ai trouvé que la réaction était bonne car vomir sous l’eau me paraissait aventureux.

La deuxième fois par contre, et c’est ce ce qui motivé cet article, le plongeur n’a rien signalé, s’est contenté de nous suivre, détendeur hors de sa bouche, prêt à vomir. Je n’avais pas compris ce qu’il faisait sur le coup. Il a expliqué la situation une fois sur le bateau. ET là, j’ai été frappée de la réaction du plongeur. En général, le réflexe vomitif s’accompagne d’un réflexe de respiration. C’est du bon sens, il suffit d’avoir déjà vomi une fois pour le savoir. Donc si la crise avait été grave, il y aurait eu une chance que le plongeur, sans le détendeur en bouche, avale de l’eau et enclenche une panique. Alors, se pose la question : « quoi faire pour y être préparé un jour ? ».

Peut-on vomir dans un détendeur pendant une plongée sous-marine ? Les détendeurs de plongée sous-marine sont munis de soupapes (purges) qui permettent aux plongeurs de vomir dans le détendeur et d’expulser les résidus sans altérer l’arrivée d’air.

En réalité, vous pouvez tousser, roter, éternuer, bailler, hoqueter, cracher, ou vomir dans votre détendeur. Il est capable d’expulser toute substance qui s’échappe de votre bouche par la soupape d’échappement de l’air expiré. Je trouve cela plutôt rassurant.  

Cependant, allons un peu plus loin dans le sujet. Ne vous trompez pas, le vomi n’est vraiment pas une passion. En fait, l’inconfort peut être tellement fort lorsque on est pris de nausée, que je trouve intéressant de savoir comment réagir sous l’eau, quand une remontée rapide à la surface n’est pas une option. Mieux vaut prévenir que guérir.

Est-il fréquent d’avoir envie de vomir sous l’eau ?

Non, il n’est pas fréquent d’avoir la nausée sous l’eau. D’abord, il faut savoir qu’en général, la nausée est causée par des éléments assez identifiables :

  • Mal de mer : à la surface sur le bateau, dans les 5 premiers mètres de fond, derrière le bateau où l’odeur du carburant peut être forte et incommodante.
  • Intoxication alimentaire : en général, la nausée monte vite et la crise peut être violente. Remontez dès que possible à la surface. Vous le saurez si cela vous arrive, car c’est une nausée très violente, la sensation est particulière, vous la reconnaîtrez
  • Malade : habituellement, vous êtes patraque déjà avant de monter sur le bateau.
  • Mauvais équilibrage des oreilles / barotraumatisme : a priori, vous ressentirez d’abord une grande douleur à l’oreille avant d’avoir la nausée. Remontez immédiatement à la surface si c’est le cas.

Que faire si vous devez vomir sous l’eau ?

Gardez votre régulateur en bouche ! Vomir est un réflexe du corps et il s’accompagne d’un réflexe de respiration immédiatement après. Entre les réactions du corps très inconfortables, le vomi qui brûle la gorge, les spasmes de l’estomac qui vous figent… Il ne manquerait plus que vous avaliez de l’eau et que vous vous étouffiez en panique…Tant pis pour l’équipement loué au club, si vous devez vomir dedans, faites-le. Votre sécurité passe avant tout le reste. Ne soyez pas inquiet de contaminer l’air de votre bouteille, il n’y a pas de risque.

Comment vomir sous l’eau ? Voilà dans l’ordre ce que vous devez faire :

  1. Trouvez votre binôme, captez son attention et dites-lui de vous rejoindre.
  2. Ensuite, ( car vous n’aurez pas le luxe d’expliquer la situation à votre binôme), tenez-vous à lui ou posez-vous au fond sur le sable, pour stabiliser votre flottabilité.
  3. Gardez votre détendeur dans la bouche, tenez-le en place d’une main en veillant à ne pas boucher les soupapes et vomissez dedans
  4. Tentez de respirer doucement juste après si vous le pouvez,  pour éviter d’avaler des résidus
  5. Soufflez une première fois pour « pousser » les résidus par les purges
  6. Mettez votre langue dans l’embout du détendeur et purgez avec le gros bouton du détendeur pour nettoyer les purges sans tout reprendre dans la bouche (miam)
  7. Jugez si le vomi a potentiellement altéré le fonctionnement du détendeur et si vous devez passer sur l’octopus de secours. Si c’est le cas, fin de plongée. A priori, il serait d’ailleurs plus raisonnable de mettre fin à la plongée à ce stade, mais c’est à vous de voir. En tous les cas, si vous deviez vomir une deuxième fois et que vous êtes déjà sur l’octopus de secours, il n’y a plus de marge de manœuvre. Donc dans ce cas précis, Il est plus sage de ne pas risquer un accident et de remonter sans se poser de question.
  8. Détendez-vous et consolez-vous de la mésaventure en regardant les poissons atour de vous, ravis du repas gratuit que vous leur offrez
  9. Hydratez-vous bien après la plongée
  10. Informez le club chez qui vous avez loué l’équipement et nettoyez/désinfectez le détendeur à fond et faites le réviser entièrement chez un spécialiste

Charlotte - Reef Addict

Dive Master, je me passionne pour le monde marin et ses richesses. Je me forme continuellement et me renseigne sur comment limiter et lutter contre l'impact de l'homme sur l'éco-système marin.

Recent Content

link to Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Spread the loveSi vous aimez la nature et la plongée sous-marine, alors vous devez vous impliquer dans sa protection. En effet, les ressources marines sont surexploitées et la plupart des gens se désintéresse de cette problématique. C’est un non-sens absolu dans la mesure où les océans produisent 70% de l’oxygène de notre planète et une […]
link to Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Spread the loveLes déchets plastiques en quelques chiffres La pollution des océans par les déchets plastiques s’est très largement accélérée après la seconde guerre mondiale, sur un fond de mondialisation et de tourisme de masse. Graphique illustrant la production de plastiques en Millions de Tonnes entre 1950 et 2010 Il est estimé qu’entre 10 à […]