Pourquoi les Masques font de la Buée et Comment y Remédier à Tous les Coups

Spread the love

Au cours d’une plongée dans le sud de la France, j’ai dû utiliser mon masque de secours que je garde dans une poche de mon gilet de plongée. Manque de chance, la sangle du mien s’est rompue. L’expérience ne fut pas plaisante, voire ma plongée a été gâchée car je l’ai mal dégommé…Alors, comme j’ai traité mon masque contre la buée tout récemment et que j’ai réalisé des recherches sur le sujet, je souhaitais partager mes découvertes, des fois que cela facilite la vie à d’autres plongeurs.

Alors pourquoi les masques de plongée font de la buée et comment y remédier ? Tout d’abord, la buée se forme à l’intérieur du masque lorsque la température de l’eau est plus froide que l’air capturé à l’intérieur du masque. La buée ainsi formée se matérialise par une multitude de gouttelettes (accumulées sur les verres du masque), qui gênent voire obstruent la vision du plongeur.

Au cours de la fabrication des masques, une fine couche de résidus de silicone (matériaux de la jupe du masque) se dépose sur les verres. Le silicone a tendance à capter les gouttelettes d’eau et à favoriser leur accumulation. En effet, les défauts de surface (impuretés), favorisent la “nucléation” des molécules d’eau. Pour limiter l’apparition de la buée dans un masque de plongée, il convient en premier lieu d’éliminer les résidus de silicone sur les verres du masque. Ensuite, la buée se formant sur un verre “propre” pourra être limitée voire éliminée par un entretien et/ou un traitement fréquent et approprié des verres.

Comment traiter les nouveaux masques de plongée contre la buée ?

Il est impératif de traiter votre masque de plongée en profondeur et à plusieurs reprises avant de d’imaginer l’utiliser lors d’une plongée, comme masque principal. Les techniques les plus connues sont celles du dentifrice et celle de la flamme.

Mon conseil: cumulez les deux techniques mais commencez par le dentifrice, puis flambez le masque. A mon sens, il est préférable d’éliminer d’abord le silicone du verre par une méthode douce avant de vous lancer avec un chalumeau.

L’astuce du dentifrice

Très simple: Appliquez du dentifrice à l’intérieur des carreaux du masque et étalez bien la pâte sur toute la surface des verres (avec le doigt pour ne pas rayer) pendant quelques minutes. Question choix de dentifrice, celui de tous les jours ira très bien.  Pour une meilleure efficacité, laissez le dentifrice reposer sur les verres pendant plusieurs heures (je le fais la nuit pour ma part). Une fois que le dentifrice a agi, nettoyez le masque avec de l’eau et passez au flambage.

L’astuce de la flamme

Une fois les verres traités avec le dentifrice, si vous le pouvez, détachez les verres du masque avant de les bruler. Cela vous facilitera la tache et vous empêchera de toucher la jupe du masque avec la flamme. Si vous ne pouvez pas enlever les verres, pas de panique, allez-y doucement et faites des séquences de quelques secondes à la fois, pour éviter de trop chauffer les verres (et la jupe).

Prenez un briquet, faisant une flamme assez grande pour vous éviter de vous bruler les doigts et passez la à l’intérieur du masque, jusqu’à ce que les verres soient noirs de suie.  Laissez refroidir le masque, et nettoyez les verres avec un chiffon humide. Répétez l’opération jusqu’à ce que les verres noircissent difficilement. Cela signifie que les résidus de silicone sur les verres ont été brûlés. 

Comment éviter la buée sur les verres du masque avant une plongée ?

Les masques doivent être traités pour la buée avant chaque plongée. Peu importe le nombre de fois où vous le flambez ou lui mettez du dentifrice, il faudra passer par cette routine.

La buée qui se forme sur les verres pendant une plongée, relève d’une loi physique fondamentale: la condensation. Une autre loi de la physique, c’est d’être en mesure de contrôler l’accumulation des gouttelettes (buée). Pour ce faire, il faut appliquer sur la surface des verres un produit ou des substances, qui les dispersent et les empêchent de s’accumuler.

Attention: pour toutes les solutions plus bas, il faut se rappeler que les produits que l’on applique sur les verres doivent former une fine couche résiduelle pour empêcher la buée de se former. Ces produits ont des propriétés inverses aux résidus de silicone, c’est à dire qu’en avoir un peu sur les verres est bénéfique. Donc une fois les astuces appliquées, rincez très brièvement le masque et c’est tout ! Autrement vous pourriez annuler les effets escomptés.

 L’astuce de la Salive

Il existe des solutions toutes prêtes en magasin, mais le mieux pour protéger l’environnement, c’est encore d’utiliser cette première astuce.

Crachez copieusement à l’intérieur du masque et appliquez votre salive avec votre doigt partout sur les verres. Passez brièvement le masque sous l’eau et mettez le masque sur votre visage.

Attention: pour plus d’efficacité, il faut le faire juste avant de plonger. Quand les verres ont séché, ils ont tendance à faire de la buée car la “muqueuse” de la salive qui empêche la formation de buée a disparu.

L’astuce de la Pomme de terre

Coupez une une pomme de terre et frottez la tranche sur l’intérieur des verres du masque de plongée. Rincez les verres juste avant de plonger comme pour l’astuce de la salive.

L’amidon et l’eau “un peu grasse” de la pomme de terre simulent les mêmes effets que notre salive. Cette astuce est peu utilisée vu le manque de praticité qu’elle implique, mais cette technique reste écologique.  Rincez brièvement et plongez. 

L’astuce des savons à base de glycérine, du liquide vaisselle, ou du shampoing bébé

Les savons à base de glycérine, les liquides vaisselles ou encore les shampoings pour bébé fonctionnent aussi très bien. Achetez un petit flacon en grande surface (avec un spray), mettez quelques gouttes du produit dans le flacon et mélangez avec de l’eau. Juste avant de plonger, aspergez le mélange sur vos verres et appliquez le sur toute la surface des verres. Si vous le pouvez, essayez de prendre des produits aussi éco-responsables que possible.

L’astuce des produits anti-buée

Des produits spécialement conçus pour prévenir la buée sur les verres d’un masque existent en magasin. Ils viennent souvent en spray, et s’appliquent sur les verres avant de réaliser un rinçage rapide. A mon sens, ces produits sont très couteux et ne fonctionnent pas forcément mieux que les autres produits. Certains plongeurs argumentent qu’ils sont plus efficaces mais je les vois toujours avec de la buée dans le masque 🙂 Donc j’en doute.

L’astuce de la bétadine

La bétadine est un produit désinfectant. Attention à l’usage, car ce produit tache très fort les vêtements. Je ne l’ai pas utilisé personnellement, mais il semblerait que ce produit fonctionne à en croire certains forums. Si vous êtes curieux et que les autres astuces fonctionnent moyennement, c’est une piste à investiguer.

Le masque est un nid à bactéries, exposé aux intempéries, à la salive, aux sécrétions nasales, à l’eau de mer, aux saletés qui trainent dans votre sac et sur le bateau de plongée…La buée aura davantage tendance à se former sur des verres sales et rendra aussi vos produits moins efficaces.

 

Routine de nettoyage du masque après un séjour plongée pour limiter la buée à sa prochaine utilisation

Après une plongée, lavez la jupe et les verres du masque avec du liquide vaisselle en frottant doucement sur les optiques. Rincez abondamment une première fois à l’eau tiède. Ensuite, remplissez un lavabo d’eau tiède, versez un peu de liquide vaisselle dedans et laissez tremper votre masque au moins une heure.

Rincez une nouvelle fois votre masque et mettez-le à sécher à l’abri du soleil (qui abime le silicone). Une fois propre et sec, rangez-le dans une boite pour le protéger de la poussière, dont les jupes en silicone raffolent.

Pour rappel: la buée se forme plus facilement sur les surfaces comportant des impuretés. L’objectif est d’en limiter le dépôt entre vos plongées.

Conclusion: avez-vous réussi à maitriser la buée de votre masque ?

A ce stade, vous devriez être en mesure de maitriser la buée dans votre masque. Si d’aventure cela arrive encore, vérifiez les choses suivantes:

  • Est-ce que l’astuce anti-buée choisie est appliquée en concentration suffisante ? (ex: salive inssufisante, liquide vaisselle trop dilué)
  • Est-ce que vous ne rincez pas trop votre masque après avoir appliqué une des astuces anti-buée ? (il faut en laisser une couche et ne pas laisser sécher)
  • Avez-vous bien enlevé les couches de silicone de votre masque ou gardé votre masque à l’abri de la lumière ? (ré-essayez de le bruler pour voir s’il noircit. Si oui, cela veut dire qu’il y a encore des impuretés à évacuer et il est possible que vous ayez à le faire régulièrement)

A ce stade, si rien n’y fait, il faut envisager de changer de masque et partir sur une marque de qualité, car votre masque défit les lois de la physique !

Articles qui pourraient vous intéresser

Charlotte - Reef Addict

Dive Master, je me passionne pour le monde marin et ses richesses. Je me forme continuellement et me renseigne sur comment limiter et lutter contre l'impact de l'homme sur l'éco-système marin.

Recent Content

link to Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Spread the loveSi vous aimez la nature et la plongée sous-marine, alors vous devez vous impliquer dans sa protection. En effet, les ressources marines sont surexploitées et la plupart des gens se désintéresse de cette problématique. C’est un non-sens absolu dans la mesure où les océans produisent 70% de l’oxygène de notre planète et une […]
link to Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Spread the loveLes déchets plastiques en quelques chiffres La pollution des océans par les déchets plastiques s’est très largement accélérée après la seconde guerre mondiale, sur un fond de mondialisation et de tourisme de masse. Graphique illustrant la production de plastiques en Millions de Tonnes entre 1950 et 2010 Il est estimé qu’entre 10 à […]