A Quoi Servent Les Ordinateurs et Montres de Plongée ?

Spread the love

Les ordinateurs de plongée font partie des équipements de base à avoir en sa possession lorsque l’on pratique ce sport. Cependant, cet appareil nécessite un investissement  non négligeable, alors il est normal de se poser la question de son utilité.

Qu’est-ce qu’un ordinateur de plongée et à quoi sert-il ?

Un ordinateur de plongée est un appareil électronique d’aide à la désaturation des plongeurs sous-marins. L’ordinateur identifie les variations de pression dans lesquelles évolue un plongeur, afin d’en déduire un profil de plongée. Cet instrument personnel, attaché au poignet du plongeur, l’aide à planifier sa plongée et ses paliers de décompression grâce à un algorithme de calcul compilant durée, profondeur, fréquence cardiaque et hypothèse physiologique d’élimination de l’azote.

Utilisation d’un ordinateur de plongée

Les ordinateurs de plongée s’utilisent avant, pendant et après la plongée. Même si l’utilité première de cet instrument est d’être une aide à la désaturation, depuis que le premier ordinateur de plongée est apparu, de nouvelles fonctionnalités d’assistance ont émergé.

Utilisation avant la plongée

Planification : le plongeur est en mesure d’entrer le plan de plongée dans son ordinateur afin d’en respecter les paramètres (durée maximale et profondeur). Cette option lui permet de s’assurer un profil de plongée optimal en terme de désaturation.

Gestion des gaz : les plongeurs dûment formés à certains mélanges gazeux doivent rentrer la composition de l’air ou mélanges respirés dans l’ordinateur afin de corriger les algorithmes de désaturation ou saturation (à l’oxygène par exemple). Il est compliqué de calculer les paliers de décompression lorsque le plongeur utilise un mélange complexe. L’ordinateur lui est en mesure de le faire finement et recalcule au plus juste les recommandations de paliers.

Réglage des algorithmes : le dernier paramètre souvent utilisé par les plongeurs, est le choix du modèle de désaturation. Les modèles de désaturation reposent sur :

  • La profondeur (pression)
  • Le temps passé (accumulation des gaz dans le sang)
  • Un débit cardiaque et/ou fréquence respiratoire (échanges gazeux du corps)
  • La Capacité du corps à éliminer le surplus des gaz inertes

L’ordinateur est capable de mesurer la profondeur et le temps passé avec les paramètres réels de la plongée, grâce aux capteurs de la montre. En revanche, le débit cardiaque et la capacité de désaturation du corps sont des « données/hypothèses » intégrées aux algorithmes. Ces hypothèses de calcul sont fondées sur une approche statistique d’accident de décompression. En général, les hypothèses retenues sont conservatrices afin de convenir au plus grand nombre. Cependant, certains plongeurs peuvent décider de renforcer les algorithmes pour un profil encore plus conservateur, ou bien l’inverse, le rendre moins conservateur.

Utilisation pendant la plongée

Paliers : l’ordinateur va informer le plongeur de la nécessité d’effectuer un ou plusieurs paliers de décompression dès lors que durée/profondeur est atteinte. Le plongeur aura la profondeur à laquelle il doit effectuer le palier ainsi que la durée à respecter.

Vitesse de remontée : les plongeurs doivent respecter une vitesse de remontée afin de prévenir les risques d’accident de décompression et de limiter les risques de surpression pulmonaire. Les ordinateurs pour cela vont émettre un signal sonore, qui informe le plongeur que sa vitesse est trop rapide.

Profondeur : la profondeur informe le plongeur sur sa position dans la colonne d’eau. Ainsi, il pourra gérer sa flottabilité, sa vitesse de descente ou de remontée et la durée à laquelle il reste à chaque profondeur.

Saturation : une gauge de saturation s’affiche généralement sur l’écran de l’ordinateur. Ainsi, les plongeurs peuvent savoir jusqu’à quelle profondeur et durée ils peuvent rester avant de devoir faire un palier de décompression. Pour rappel, les paramètres de plongée récréatives sont souvent exempts de paliers de décompression. Un palier à 3m est très souvent respecté pour tous les plongeurs, peu importe leur profil, à des fins de sécurité. Pour autant, lorsque les plongées sont réalisées dans les courbes de sécurité, ce palier n’est qu’optionnel car les statistiques montrent qu’ils ne sont pas nécessaires (mais recommandés quand même ! J). « Better Safe than Sorry ».

Durée : la durée des plongées est donnée à titre indicatif. Cependant, un plongeur qui connait sa consommation d’air pourra se servir du temps de plongée pour se rappeler de contrôler son manomètre et le temps restant de plongée.

Utilisation Après la plongée

Altitude : les plongeurs peuvent être sujets à un accident de décompression en altitude. En effet, la pression diminue à mesure qu’un plongeur s’élève en altitude. A la fin d’une plongée, les plongeurs n’ont pas éliminé tout l’azote résiduel accumulé durant la plongée. Il faut environ compter 12 à 24H avant que le corps ait tout éliminé. Pour rappel, une baisse de pression associée à une quantité d’Azote importante augmente le risque d’accident de décompression. Les modèles de calcul de désaturation prévoient que le plongeur reste en surface à pression atmosphérique, pendant toute la période de désaturation. Si un plongeur prend l’avion avant le délai recommandé par l’ordinateur, il s’expose à un risque important. Les cabines d’avion sont pressurisées en général à 0,8 bar, soit 2 000 mètres d’altitude.

Intervalle de surface : Entre chaque plongée, le plongeur doit respecter un intervalle de surface. L’intervalle de surface sert à éliminer l’azote résiduel d’une plongée, pour éviter tout risque de saturation pendant la deuxième plongée. Un plongeur qui réalise deux plongées consécutives sans intervalle de surface, va saturer son corps jusqu’à l’empêcher d’éliminer l’azote aussi vite qu’il en synthétise. Dans le cas où le corps ne sait plus gérer l’accumulation de gaz inertes, il y a un risque de perméabilité et les bulles d’azote ont de grande chance de circuler en nombre dans le corps et de créer un accident de décompression.

Carnet de plongée ou Dive Log : Après chaque plongée, l’ordinateur enregistre vos paramètres (durée, profondeur max et moyenne, vitesse de remontée, température de l’eau, intervalle de surface etc). Ces paramètres sont utiles pour tenir un carnet de plongée et suivre vos performances pour en déduire certaines améliorations possibles. Les ordinateurs qui ont des graphiques intégrées de votre profil de plongée vous permettront de visualiser votre plongée et d’étudier si celle-ci était conforme aux bonne pratiques de désaturation (éviter les plongée YoYo par exemple). Votre consommation d’air en eau froide ou chaude peut varier significativement. Etudier les différences peut vous aider à mieux planifier vos plongées et éviter des pannes d’air.

Est-ce nécessaire d’avoir un ordinateur de plongée ?

Il est intéressant d’avoir un ordinateur de plongée en sa possession assez rapidement après avoir passé sa certification.

L’ordinateur de plongée est un instrument personnel, qui calcule la saturation à l’azote en fonction de votre propre profil de plongée. Si vous n’avez pas d’ordinateur, vous devez alors suivre celui d’une autre personne, qui pourrait ne pas avoir plonger exactement comme vous. Grossièrement cela ne devrait pas poser de problème mais vous ne maîtrisez pas l’algorithme utilisé et aucun autre paramètre de plongée (gaz utilisé / Nitrox) qui pourraient influencer les indications de l’ordinateur.

L’ordinateur de plongée joue un rôle très important dans la gestion de la sécurité des plongeurs. C’est pourquoi il est important d’envisager cet achat à mesure que vous continuez votre progression.

Que faire si un ordinateur tombe en panne au cours d’une plongée ?

Lorsque un ordinateur tombe en panne au cours d’une plongée, il faut évaluer votre situation avant de prendre une décisions sur la marche à suivre.

Vous êtes en binôme mais vous n’aviez qu’un ordinateur de plongée pour deux

  • Rapprochez-vous de votre binôme
  • Décidez de mettre fin à la plongée puisque vous ne maîtrisez plus les éléments de désaturation,
  • Remontez doucement vers la surface, en veillant à ne pas dépasser les bulles expirées, qui remontent habituellement à une vitesse de 10m/min. C’est une indication visuelle et facile à suivre pour vous assurer une vitesse de remontée optimale
  • Tentez de vous stabiliser à une profondeur comprise entre 5 et 3 mètres sous la surface et restez-y pendant 5min.
  • Remontez à la surface

Vous êtes en palanquée et plusieurs de vos coéquipiers ont un ordinateur qui fonctionne

  • Informez votre binôme que vous n’avez plus d’ordinateur
  • Suivez les autres plongeurs et assurez-vous de rester au-dessus d’eux tout au long de la plongée
  • Remontez en veillant à ne pas dépasser vos bulles ou bien demandez à votre binôme de partager les données de l’ ordinateur
  • Au moment des paliers, restez avec le plongeur qui semble avoir un profil de désaturation plus conservateur que les autres (paliers profonds et durée longue de palier à 3 mètres)

Conseils d’utilisation et de maintenance des ordinateurs de plongée

Contrôles à réaliser avant les séjours plongée

Avant de plonger, il convient de vérifier :

  • Le niveau de la batterie : vous assurer qu’il ne tombera pas en panne durant le séjour
  • Les gaz : si vous aviez prêté votre ordinateur ou si vous avez plongé au Nitrox par exemple, il faut vous assurer que les paramètres gazeux sont corrects
  • Fonctionnement global : vérifier l’absence de bug ou problème d’affichage
  • Bracelet : vérifier l’état global du bracelet de votre ordinateur, afin d’éviter de le perdre au cours d’une plongée

Maintenance de votre ordinateur de plongée

Une révision tous les deux ans de l’ordinateur de plongée est recommandée afin de prévenir tout dysfonctionnements.

Pour éviter les rayures et les impacts sur l’écran de votre ordinateur, vous pouvez envisager de mettre un écran de protection.

En complément, pour les ordinateurs les plus volumineux, vous pouvez tourner votre montre vers l’intérieur du poignet afin de réduire les chances de cogner l’ordinateur sur les surfaces abrasives.

Autres articles qui pourraient vous interesser

Aurélien - Safety First

Passionné de plongée, je m’intéresse particulièrement aux aspects techniques et sécurité. Vous trouverez sur ce blog le concentré des choses à savoir pour plonger longtemps, sans accident.

Recent Content

link to Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Ces associations qui militent pour la protection de la faune et la flore marine

Spread the loveSi vous aimez la nature et la plongée sous-marine, alors vous devez vous impliquer dans sa protection. En effet, les ressources marines sont surexploitées et la plupart des gens se désintéresse de cette problématique. C’est un non-sens absolu dans la mesure où les océans produisent 70% de l’oxygène de notre planète et une […]
link to Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Objectif 0 plastique dans les océans: entrez dans l'action

Spread the loveLes déchets plastiques en quelques chiffres La pollution des océans par les déchets plastiques s’est très largement accélérée après la seconde guerre mondiale, sur un fond de mondialisation et de tourisme de masse. Graphique illustrant la production de plastiques en Millions de Tonnes entre 1950 et 2010 Il est estimé qu’entre 10 à […]